Vidéos: Racisme anti-blancs. Ce n'est pas un délire hélas...

Publié le 10 Mars 2011

- du Blog Europae Gente


Racisme: "On va tuer le blanc"

Social

"On va tuer le blanc". Lors de l'émission de Caroline Dublanche sur Europe 1, du 03/02/11, un homme est venu témoigner de l'agression qu'il a subie dans la rue à Paris. Trois jeunes l'ont agressé, il leur a jeté sa sacoche pour avoir la paix, mais l'un s'est retourné vers lui et a dit "on va tuer le blanc" .

Il l'ont massacré à coup de talon dans la figure et lui ont arraché un oeil. Les voyous en étaient à leur quatrième agression dans la soirée, ils étaient sous acide. Arrêtés et jugés, ils ont été condamnés à une peine dérisoire, l'un deux suivait des études pour devenir avocat. 

Petit rappel sur cette réalité anti-blanche, ci-dessous en vidéo.... 

L’antiracisme, instrument politique d’aujourd’hui, comme le fut l’antifascisme avant guerre n’est pas un non-racisme. C’est un racisme inversé, un racisme antifrançais, antiblanc, antichrétien.»
Mais l’emploi de ce terme s’est répandu et popularisé en dehors de la sphère de l’extrême-droite en 2005, suite aux violences des manifestations lycéennes du 8 mars 2005 et leur médiatisation. L'article du journaliste Luc Bronner paru dans le quotidien français Le Monde le 15 mars 2005, « Manifestations de lycéens : le spectre des violences anti-Blancs » a provoqué une controverse médiatico-politique en France quant à la labellisation « anti-Blancs » de ces violences. Cet article mentionne les propos de jeunes des cités affirmant avoir participé aux violences.
"Dans le discours de ces jeunes se cumulent des explications économiques ("se faire de l'argent facile"), ludiques ("le plaisir de taper") et un mélange de racisme et de jalousie sociale ("se venger des Blancs")

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Faits Divers- Sociétés

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

island girl 12/03/2011 00:16



Dans la jungle ,c'est la loi du plus fort qui prévaut....le mouton n'a aucune chance ..



henri 11/03/2011 16:17



Je parlais surtout de légitime défense...


De plus, ça ne se chante pas sur les toits...



Francis CLAUDE 11/03/2011 05:28



oui chers amis intervenants nous nous révoltons sur le papier...mais qui de nos jours aura le courage de répondre a ces salopars sur le terrain et méme si ....nous serions condamnés par nos
autorités



Gérard Brazon 11/03/2011 11:53



Personne j'espère. Sinon les conséquences seraient dramatiques et la finalité ne serait pas celle que vous imaginez. L'Histoire nous enseigne que le monstre, une fois libéré, ne rentre pas
dans sa cage tout seul.  Bien à vous.


Ils avancent vers vous en faux bergers mais sous la tunique, ce sont des loups. Saint Matthieu.



henri 10/03/2011 23:40



Le jour où les "faces de craie" vont se rebiffer ça va faire mal...


On appellait cela des ratonnades !!!



Gérard Brazon 11/03/2011 11:49



Ce qui est à éviter. La défense oui, l'agression au faciés non! Le pseudo remède serait pire que le mal.



island girl 10/03/2011 22:11



Si you aimez moi,si you aimez moi...pas fait moi mal serrez moins fo..



Nancy VERDIER 10/03/2011 20:59



Mais bien évidemment que c'est du racisme anti-blanc, anti-chrétien, anti-français, anti-souchien, (anti-juif inclus). Pendant que l'on s'émerveille de la dynamique du mouvement de libération en
Tunisie, que l'on croise les doigts pour que Kadhafi dégage vite et que l'Egypte s'en sorte, des Chrétiens sont encore et toujours massacrés au Caire, au Soudan ou condamnés par des Fatwa au
Pakistan et j'en passe. En France, des jeunes filles et jeunes femmes occidentales sont violées régulièrement sous la menace (histoire vécue) et quand on interroge par courrier le tribunal pour
savoir si le violeur a bien été condamné et surtout si sa peine a été appliquée....on ne vous fournit pas de réponse, mais on vous demande par courrier "quel est l'objet de votre question". Il y
a quelques temps, je me promenais rue Mouffetard. J'ai croisé sur le trottoir étroit un vieil arabe qui m'a soufflé à l'oreille : "un jour, on va tuer tous les français".On le sait bien que des
jeunes sont attaqués dans des bus ou dans la rue et tués d'un coup de couteau pour rien. (histoire vécue par un proche). Alors que fait-on ? On sait bien que l'on n'existe plus en tant que
Français blancs, occidentaux, chrétiens etc.. aux yeux de nos dirigeants politiques, aux yeux des Associations Droits de l'Hommistes. Car on est tous semblables et tous égaux. Et pourtant
"l'individu blanc.." est une victime potentielle. Mais on ne peut rien dire, puisque on n'existe pas.



dani 10/03/2011 20:30



Nous avons la chance que les émeutes aient débutées dans les pays d'afrique du nord, parce que nous aurions vu pire ici pour bientôt -l'orage menaçait sérieusement-, pour l'instant, ils sont
piqués devant leur télé à regarder Al jazera toute la journée et à en tomber raide de savoir combien leurs gouvernants empochaient dans leurs cagnottes. -parce qu'ils croyaient que c'était les
américains et les européens qui empochaient l'argent de leurs pays-. Alors, ils ont en partie retourné la haine contre les Ben Ali et autre Kadaf, mais ça ne va pas durer longtemps ! quand ce
sera fini ils reviendront à leurs premières haines ! les blancs européens !


Donc pourvu que ça dure la-bas et de quoi se mèle Sarko de vouloir mettre leur nez dans leurs affaires !!!