Nice: On assiste à un changement de religion en France!

Publié le 27 Août 2011

Pendant que l'on fête le ramadan un peu partout et y compris sur nos chaînes de télévision publique, les religions d'origines, les religions des "souchiens" ne peuvent pas manifester sans protection policière! Quel renversement des mentalités, quel lamentable état d 'esprit. D'un côté des élites dhimisées qui préparent le lit des imams en France, à commencer par la hiérarchie catholique et protestante qui n'émet aucune protestation officielle dès lors qu'un chrétien est exécuté en "terre d'islam", dès lors que des églises sont pillées, dès lors que les chrétiens de France sont moqués, méprisés alors même que si l'on dit une boutade sur l'islam ou tout simplement la vérité à savoir que l'islam est un système politique totalitaire dangereux pour les démocraties européenne, nous voyons d'autres "élites" monter aux créneaux de l'antiracisme! 

Pendant que l'on fête le ramadan un peu partout, les religions d'origines, chrétienne et juive commencent à assurer leur sécurité dans certaine villes de France. 

Gérard Brazon

**********************************

 

Notre-Dame : procession catholique sous protection policière

C’est ce que l’on peut lire sur le blog du courageux comité de quartier des rues d’Italie et limitrophes.

La paroisse de Notre-Dame de l’Assomption a fêté celle-ci le 14 août au soir. La célébration s’est terminée par la traditionnelle procession autour de la basilique et du parking. L’ensemble du parcours (400 m environ) était encadré par une douzaine de policiers municipaux et nationaux en tenue.

La décision prise par les autorités de procéder à une sécurisation de la procession était certainement justifiée et, probablement destinée à éviter ou à contenir d’éventuelles provocations.

Quoiqu’il en soit, cela est bien révélateur d’une situation complètement inversée.

En effet, voilà un évènement religieux traditionnel organisé en toute légalité, qui doit être encadré par les forces de Police. Paradoxalement, des membres de l’Association qui gère la salle de prière musulmane de la rue de Suisse occupent illégalement la voie publique au même endroit chaque vendredi depuis des années. Et cela, sans la moindre présence policière dont on imagine tous qu’au contraire, il lui est demandé de ne surtout pas se montrer.

D’ailleurs, 1/2 heure après la procession, des musulmans priaient sur le trottoir mais les policiers avaient disparu.

Cela signifie, de manière très claire, qu’une certaine partie de la population de notre quartier, devenue minoritaire, doit à présent être protégée d’autres populations qui, depuis des années, s’approprient incidieusement le coeur de Nice. Cette situation ne semble pas maitrisée.

L’ADRI demande le retour à une vraie mixité dans la quartier Notre Dame. Cette mixité ne doit plus être communautaire mais sociale.

L’ADRI demande donc une recomposition de la population du quartier afin que s’y installent des couples jeunes, des familles avec enfants, des étudiants, des retraités, etc, … et des commerces traditionnels et de qualité.Il faut rompre avec un certain communautarisme expansif et quelquefois paupérisé. Il en va de la réussite du plan de rénovation (dont l’ADRI attend toujours la présentation) qu’attendent les habitants historiques du quartier Notre-Dame.

[le blog de l'ADRI]

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Marie-Claire Muller 27/08/2011 15:36



Nice : Victoire identitaire, il n’y aura pas une
seconde mosquée dans le quartier de la rue de Suisse



Réactions (0) Partagez












 



Nissa Rebela nous communique :



Le 6 juillet, lors d’une conférence de presse
devant l’ensemble des médias locaux et en compagnie de Jacques Peyrat, les identitaires étaient les premiers à dénoncer le projet de rachat du restaurant La Petite Biche sur la place
Saëtone par des réseaux islamiques proches des Frères Musulmans.


Nous demandions alors expressément l’intervention de la municipalité pour préempter ces locaux de 250 m², dont la transformation en mosquée aurait été un nouveau coup dur porté au quartier
Notre-Dame, en passe de devenir un véritable quartier halal en plein cœur de notre cité. Préempter, et pour y faire des équipements d’intérêt général et certainement pas pour louer la salle aux
musulmans comme la mairie souhaite le faire rue de Suisse !


Il aura fallu près de deux mois de lutte acharnée pour que la mairie (les premiers rendez-vous demandés par le propriétaire actuel du restaurant s’étant avérés sans résultats) se décide enfin à
agir. Hier, la préemption définitive du restaurant La Petite Biche a été notifiée à son propriétaire par un courrier d’huissier. Un grand soulagement pour cet homme qui refusait de voir une
affaire familiale devenir une grande mosquée, et pour tous les riverains qui ne supportent plus le triste sort de leur quartier. Les 250 m² du restaurant devraient être affectés à des services
municipaux dans les mois qui viennent.


Nous avons révélé ces faits dans les médias ; il y a dix jours nous
avons demandé à nos sympathisants et plus largement à tous les Niçois refusant l’islamisation de leur ville de faire pression sur la municipalité en téléphonant et écrivant (d’après des
sources internes à la mairie, plusieurs centaines d’appels auraient été reçus en quelques jours à peine) ; et on peut aussi penser que l’action menée par quelques courageux rebelles ayant décidé de changer de manière symbolique le
nom des rues d’Italie, d’Angleterre et de Suisse pour provoquer une réaction n’est pas pour rien dans l’évolution de la situation.


Sans conteste, il s’agit d’une victoire importante face à Christian Estrosi et sa politique de collaboration avec l’UOIF, d’une victoire importante face à l’islamisation de notre cité
et la ghettoïsation de notre centre-ville. Une victoire identitaire, et plus que tout une victoire pour le peuple historique de Nice.


Mais, ici comme ailleurs, le combat n’est pas terminé. Nous devons désormais obtenir que les musulmans squattant depuis ONZE ans la mosquée de la rue de Suisse (sans bail, sans verser de
loyers) soient expulsés conformément à la décision de justice ayant été rendue. Et ce bâtiment, à travers son achat déjà réalisé par la mairie, doit être mis au service de la rénovation de ce
quartier et non de sa communautarisation.


En faisant cesser les prières de rue avec l’apéro porchetta-rosé en mars dernier, en imposant aujourd’hui à la mairie la préemption du restaurant place Saëtone, nous avons montré que nous
pouvions peser sur les événements en nous battant. Aidez-nous, rejoignez-nous !


————————————————
NISSA REBELA
Contact : contact@nissarebela.com
Tél : 09 50 10 45 40
Adresse postale : NR – BP 13 – 06 301 Nice cedex 04
———————————————————–
[cc] Novopress.info, 2011, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve
de mention de la source d'origine [http://fr.novopress.info/]



germon 27/08/2011 09:36



J'ai vécu 10 ans à Nice; je vais finir par regretter Jacques Médecin!



francis Claude 27/08/2011 09:16



pour nos compatriotes Juifs cela hélas fait bien longtemps qu'ils sont plus ou moins "dérangés" pour leur comfession, pour les Chrétiens il est également normal que cela arrive puisque nous
avons des autorités complices de l'envahisseur islamiste!!!