Il y a le Limoges du Président mais surtout le Limoges des islamistes

Publié le 23 Septembre 2010

          Ou sont donc nos bien pensants. Nos droits de l'hommistes? Ou sont ces belles âmes lorsque leurs petits protégés dérapent. Lorsqu'ils pénétrent en force dans un Mac-do ou qu'ils menacent dans les rues de Limoges. Ou êtes vous les braves défenseurs de la victime forcèment défavorisée issue des banlieues forcèment  difficiles?

          Alors quoi, vous vous taisez, vous ne déposez pas plainte. Ah oui, ce ne sont pas franchouillards  "fâchistes", "pétainistes" et autres. Ce ne sont que de doux islamistes qui répondent un peu vertement certes à une provocation du grand Satan.

Vous me faîtes gerber messieurs les biens pensants.

Gérard Brazon

 

               Une manifestation de musulmans « révoltés » a eu lieu dans le centre-ville de Limoges, hier soir, entre 17 et 18 heures.

               Un homme a harangué les foules à l’aide d’un porte-voix, notamment place de la Motte, puis rue Jean-Jaurès et place des Bancs. Très rapidement, des dizaines de personnes l’ont entouré et l’ont suivi dans les rues de la ville.

Sur une banderole blanche était inscrit en lettres rouges Coran brûlé, musulmans révoltés, en référence à ce révérend de Floride, Terry Jones, qui avait menacé ces derniers jours de brûler le Coran. Alternant langue arabe et langue française, l’homme a lancé selon de nombreux commerçants des « slogans de haine ». « C’était quelque chose de très violent », témoigne une commerçante souhaitant garder l’anonymat.

« Comprenez-moi, je n’ai pas envie qu’ils me pètent la vitrine, je préfère ne pas donner mon nom, ni que mon magasin soit cité. J’en frémis encore. » « Les policiers eux-mêmes ne sortent pas de leur voiture et laissent baissée leur fenêtre », témoignait un autre commerçant.

L’organisateur ferait partie du groupe Sirât Alizza, le même qui avait fait une action antijuive au Mac Donald’s de Limoges en juin. Notre photographe leur a demandé s’il pouvait prendre une photo de la manifestation, comme c’est le cas chaque fois qu’un événement se produit à Limoges « Va-t-en avec ton appareil. Sinon on te casse la gueule. »

Le journal «Le populaire» a tenté de joindre le recteur de la mosquée de Limoges, en vain.

Source : lepopulaire.fr

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

patricia 23/09/2010 22:59



C'est honteux et scandaleux de voir ce qu'il se passe dans notre pays et dans l'europe ,nous ,nous n'avons plus aucuns droits ,d'autres peuvent faire ce qu'ils veulent et nos politiques sans
foutent royalement .Nous vivons désormais dans une prison et dans notre pays ,c'est un comble et je ne le supporte plus comme beaucoup de mes concitoyens ,faites attention ,cela va péter dans peu
de temps .Les journalistes ont une langue de bois ,ils désinforment et ne disent pas ce qu'il se passe réellement ici ,nous avons internet et grace à dieu on peut tout savoir .Ne vous étonnez
plus si nous ne regardons plus les infos et les journaux télévisés .Nous ne sommes pas des nazis ,mais des nationalistes et patriotes qui aimons notre pays et nous ne voulons pas qu'il soit
défiguréet trahit .



zebuloneuf 23/09/2010 16:14



Exigeons le bannissement de la charia pour incompatibilité avec une démocratie.


 La charia ou loi de l'islam c'est:

La discrimination sexiste (femmes d'un côté, hommes de l'autre lors des rassemblements de musulmans ou horaires réservés aux musulmanes dans les piscines; bonjour l'égalité H/F
républicaine).

La discrimination vestimentaire avec les accoutrements voile, burka, kami etc autant de marqueurs religieux intolérables dans notre espace publique.

La discrimination alimentaire avec le halal pour tous à l'insu des non musulmans.

La discrimination matrimoniale, une musulmane ne pouvant épouser un non musulman,

La discrimination funéraire avec l'exigence des carrés musulmans pour ne pas mélanger les torchons et les serviettes, je voulais dire les purs et les impurs.

La France est une et indivisible, elle a ses lois républicaines laïques, toutes autres lois comme celles de la charia qui sont  incompatibles avec nos lois doivent donc être bannies. Et pour
cela nous disposons de l'arrêt du 13/02/2003 de la Cour Européenne des Droits de l'Homme dont on peut prendre connaissance à cette page: http://allianceffl.wordpress.com
et qui stipule que la charia n'est pas compatible avec une démocratie.



Disons tous « Stop à la Charia »

L'Alliance « Stop à la Charia » est un grand projet international. Ce projet sera lancé officiellement dans quelques mois, le temps que des réseaux s'interconnectent avec la difficulté
des différentes langues et le temps de créer un site dédié à ce projet avec une antenne dans chaque pays,
On peut déjà devenir membre de l'Alliance en signant la Charte des Nations refusant la Charia qui figure à cette page: http://allianceffl.wordpress.com



Gérard Brazon 23/09/2010 17:55



Je souscris à ces interdictions qui sont en fait dans la loi républicaine. Il suffit de vouloir l'appliquer.



muller marie-claire 23/09/2010 16:07



Bonjour Gérard


J'ai écrit au Ministre de l'Intèrieur pour lui rappeler cette manif à Limoges et le danger pour les citoyens lorsqu'un énerguméne de cette trempe EST LIBRE DE MANIFESTER SA HAINE DES FRANCAIS en
toute liberté! alors qu'on interdit des pacifiques apéros afin de  ne pas stigmatiser ceux qui nous stigmatisent


Tenez encore une bien bonne!!!comme léche babouche on ne fait pas mieux:


SERIEUX, ELLE PENSE CE QU'ELLE DIT?,


Profession : bobo islamo-béat au CNRS


Par Jeannot le 22 septembre 2010


L’avis de Jeannot :Ne manquez pas ce bijou du politiquement correct et de la bouillie conceptuelle qui lui sert de
terreau. En quelques minutes, la plupart des mots-clés sont enchainés : discrimination, identité, multiculturalisme, racisme, en passant par les croisades et le colonialisme. Dans le rôle du
récitant, Mme Withol de Wenden, directrice de recherche au CNRS, débite sans ciller — et dans une impeccable novlangue — le petit bréviaire de la pensée officielle sur l’islam. Une leçon bien
apprise (et des crédits assurés pour son département)(sur fonds publics).


Note : en 2006, Catherine W. de W. fut co-lauréate du Prix Lyssenko, anti-prix satirique attribué par des intellectuels de droite, pour
« son analyse des bienfaits de l’immigration et de la mixité sociale ».


 Catherine Wihtol de Wenden politologue, directrice de recherche au CNRS (CERI), spécialiste des migrations internationales. Elle participait en septembre au débat sur « L’apport de
l’immigration à la construction européenne » à l’Institut des Cultures d’Islam, dans le cadre des 5e édition des Veillées du Ramadan. Elle a été consultante auprès de l’OCDE, du Conseil de
l’Europe, de la Commission européenne.


<a href=" http://www.youtube.com/v/sd8Japnkrhc?fs=1&amp;hl=fr_FR"> http://www.youtube.com/v/sd8Japnkrhc?fs=1&amp;hl=fr_FR</a>


Extraits principaux :


« L’islam a obligé l’Europe à repenser son identité dans le sens du dialogue des cultures, du multiculturalisme. L’Europe avait tendance à définir son identité comme monolithique, par rapport à
la tradition chrétienne de la plupart des pays européens. L’islam a apporté quelque chose de nouveau (…)  Par ailleurs, le multiculturalisme, outre l’aspect religieux, est devenu une
nécessité pour les pays européens qui se pensaient comme des pays avec une certaine autochtonie. Ils sont obligés aujourd’hui de se penser comme multiculturels.»


« L’islam oblige les Européens à repenser la relation à l’autre et notamment la question du racisme, des discriminations, du regard de l’Europe sur l’islam, un regard colonial marqué par
l’histoire conflictuelle de l’Europe avec l’islam. Et cela oblige les Européens à aller au-delà du contentieux colonial, historique, les croisades etc.  L’islam a apporté à la fois la
nécessité pour l’Europe de se penser comme multiculturelle et d’inscrire parmi ses priorités la question de la relation à l’autre  et de la lutte contre les discriminations. »


Source : Enquête &
Débat


 



Gérard Brazon 23/09/2010 17:54



A vomir. L'islam un bienfait qui a obligé l'Europe (Oh joie!) a "repenser la relation à l'autre". C'est le genre de discours que l'on devrait tenir à une femme violée qui se retrouve
enceinte d'un môme qui va lui mettre, plus tard, une trempe. de cette manière, en effet, ça va "l'obliger à repenser sa relation avec l'autre" Mais j'y pense, la Colonisation,
c'était quoi? C'était pas là aussi un moyen pour l'autre de repenser sa relation avec les nouveaux venus chrétiens? Ah non, c'est pas pareil? Pardon...



Francis NERI 23/09/2010 13:29






Bonjour Francis Neri,

 


Votre message a été modéré. Votre contenu ne respecte pas la charte de modération lefigaro.fr.


Concileo : modération refusée
Lire la charte de modération lefigaro.fr
Message posté le 23/09/2010 à 11:47
Sur l'article :


Niger : Al-Qaida dissuade Paris de tenter
de libérer les otages .


Rappel de votre message :


Ouiiiii ! Verveine et, vous savez je commence à me demander si ce terme de "représailles" ne pouvait pas être utilisé par nos "résistants". Après tout que faisaient les maquisards en 42
contre les Nazis ?
Imaginez que l'on fasse main basse sur cet énergumène de Limoges, et qu'on l'enferme avec 10 de ses collègues ?
Cà pourrait au moins servir de "monnaie d'échange"NON ?
Cordialement,


L'équipe d'animation de la communauté Mon Figaro


(Merci de ne pas répondre à ce mail. En cas de besoin, reportez-vous à la charte de participation du Figaro.fr http://www.lefigaro.fr/charte_moderation/charte_moderation.html)  


Sans commentaire ...si j'ose dire !


 


 Sans commentaire ...si j'ose dire !







Gérard Brazon 23/09/2010 17:46



De plus en plus la "modération" sévit en France. Modération est ce mot que l'on utilise pour ne pas dire censure. C'est affligeant. Il y a des moteurs de recherche de mots qui vous signalent. Le
mot Islam fait partie de ces mots. A bon entendeur salut.