Débat sur RMC: La Ligue des Droits de l'Homme m'a fait honte à travers son Président Jean Pierre Dubois!

Publié le 9 Décembre 2009

drapeau_012.gif       Débat houleux sur RMC ce matin chez Jean Jacques Bourdin ! Le sujet, les drapeaux français dans les cérémonies de mariage et la proposition de loi sur ce sujet. Faut-il interdire les drapeaux étrangers lors des différentes cérémonies de mariages? Le débat se passe entre le docteur Adjoint au maire de Bezier Elie Aboud Français d'origine libanaise et le Président de la LdH Jean Pierre Dubois

        Depuis quelques années déjà, ce mode revendicatif de ses origines fait recette partout en France ! Pas un mariage, pas un match de foot sans que tout de suite les drapeaux soient de sortie ! Mais par qui donc ?
       Par des français d’origine Tunisienne, Marocaine et Algérienne. Si c’était celui de France ma foi, on dirait qu’ils sont enthousiastes et que la France leur va droit au cœur à ces nouveaux patriote ! Hélas, ce n’est pas le drapeau tricolore qui flotte sur les voitures, ce n’est pas des mariées habillées de Bleu, blanc, rouge mais bien les couleurs nationales des origines qui sont mis en avant ! Fièrement et trop souvent avec la provocation qui va avec !

Tous le monde a vu, un moment ou un autre, ces drapeaux exhibés sur les toits des voitures, dans les rues et les porteurs vous démontrer combien ce drapeau était important pour eux, combien ce nationalisme était fort au point que l’on peut se demander pourquoi ce nationalisme là, n’est pas condamnés par nos bien pensants comme ils condamne le nationalisme français !
         Au fond, ou se situe l’incompréhension?  Voilà des jeunes qui sont nés en France, ils ont fréquentés les écoles de la république, ne connaissent le pays de leurs parents que pendant les vacances mais... se revendiquent marocains, algériens, tunisiens, sénégalais, etc.
         Cherchez l’erreur ! A quel moment la France, l’Education nationale, les représentants de la société politique et civile ont échoué à faire de ces français, nés en France, des citoyens étrangers de cœur et d'âme?

Mais revenons au débat.


C’est Jean Pierre Dubois Président de la LdH
(Ligue des Droits de l’Homme) qui se montre d’une violence affolante. C’est le même qui estime que la burqa relève de la liberté de la femme ! Sa violence est issue d’un antisarkozisme primaire ! Cet homme juriste de profession et professeur de Droit public à Paris XI. C’est aussi en bon démocrate puisqu’il  débute son 4e mandat en 2005 au Comité Central (comme au parti communiste ?) de la LDH et son 8e mandat de membre du bureau national, où il était auparavant vice-président. Bref,  un militant au discours qui fleurent mauvais la gauche des années 70 devenue, par la suite, cette gauche bien pensante et culpabilisante !

          En face, le premier adjoint du Maire de Bézier Elie Aboud qui est très inquiet de ce phénomène qu’il voit se développer dans sa circonscription, autour de Béziers à savoir,  lors de certains mariages civils, des invités brandissent des drapeaux de leurs pays d’origine. Il pense que cela peut entraîner un désordre public et même des heurts, comme cela s’est produit récemment sur le parvis de la mairie de Béziers. Il propose une loi!

         Que n’avait-il pas dit là. La LdH ne peut en supporter plus car, pour cette association, du moins son Président, cela relève de l’horreur de dénoncer ces actes !
         Que monsieur Elie Aoud affirme qu’en plus des drapeaux il ya a aussi, des insultes anti française, fait sortir de ses gonds le bien pensant camarade Dubois ! Lui, ne voit pas la burqa comme une atteinte à la liberté des femmes, il ne voit pas plus que l’insulte de sale français soit véritablement une insulte. D’ailleurs, jamais la LdH n’a porté plainte pour ces faits.

Ce fût l’invective, le déluge, l’animateur, Jean Jacques Bourdin complètement débordé, laissa faire. Mais enfin, Elie Aboud pût enfin s’exprimer, dire d’où il venait : Libanais d’origine, immigré en France,  il tenta de raconter son périple entre deux invectives, sa carte de séjour, sa carrière de médecin praticien hospitalier, spécialisé dans les maladies vasculaires qu’il exerce encore !

Cependant, il fût pudique car, il n’a pas dit son engagement associatif  dans l'action bénévole :
-L'Association des soins palliatifs de Béziers, pour une fin de vie digne.
-L'Association « Autrement classe », pour la scolarisation des enfants handicapés.
-L'Association « Céline », pour soutenir les enfants gravement malades hospitalisés.

 

Je le dis clairement, cet homme de grande qualité, fût vilipendé par le Président de la Ligue des Droits de l’Homme, monsieur Jean Pierre Dubois d’une façon honteuse ! Il faudra bien que la LdH se pose des questions sur son rôle associatif  et sa fonction !

La LdH à travers JPD le réduisit au rôle du raciste de base, lui, un arabe-libanais. Il ne fût même pas respecté pour ce qu’il est et ce qu’il a fait.

Je suis français d’origine, de souche comme on dit et j’ai eu honte de cet autre français de souche ! Non monsieur Dubois, vous n’aviez pas le droit de traiter de cette façon un homme comme Elie Aoud qui chaque jour donne de lui-même envers les autres ! Vous vous disiez sur le terrain et vous avez osé vous comparer, vous le juriste, le prof à un médecin hospitalier à la tête d’associations telles que les siennes !

Certes vous n’étiez pas obligé d’être d’accord avec lui mais, vous auriez  pu au moins l’écouter, le comprendre, échanger et dire votre sentiment ! Car, qui êtes-vous donc pour avoir juger de cette manière ? En fonction de critères que je trouve, pour ma part, extrêmement dangereux?

Mais qui êtes vous donc monsieur pour vous permettre de donner des leçons à tout le monde ! Un Robespierre de la pensée correcte ?

Vous êtes un juriste, un prof de droit et vous vous prenez pour un dieu des droits de l’homme ! Ne vous a-t-on pas dit que la première des libertés et celle du respect ! Ou est donc le respect d’hommes et de femmes qui insultent un pays d’accueil ? Pourquoi ne doit-on pas le dire ? Au nom de l’ouverture dites-vous ! Mais de quelle ouverture s’agit-il dès lors que l’on vous nie votre existence ?

 

Comment pouvez-vous balayer, d’un revers de main méprisant et insultant pour l’intelligence et l’expérience d’Elie Aoud, ses arguments. Il se disait choqué, inquiet du comportement de ces nouveaux français. Il ne dit rien d’autre que ce que disent d’autres Maires de communes environnantes et d’ailleurs au-delà de la Loire!

Il ne dit rien d’autres que la pensée profonde d’un peuple qui commence à réaliser que les nouveaux arrivants bousculent son identité à commencer par son drapeau refusé, son hymne national sifflé, sa culture ignorée, son histoire reniée et ses us et coutumes refusé.

Ce forcément brillant professeur de Droit publique nous dit que la France doit-être ouverte, et généreuse, elle doit accueillir dans son intérêt pour s’ouvrir au monde.

Haro donc sur ces franchouillards, sur ces français d’une autre époque voire, soupçonnait d’êtres des possibles petits Dupont-la-joie en puissance qui ne pensent qu’à leur drapeau et s’imaginent que leur histoire nationale n’a pas à rougir d’elle !

Qu’importe pour ces nouveaux révolutionnaires de salons ! Les immigrés et leur descendance sont les nouveaux paysans et ouvriers d’autrefois ! Si on ne peut plus dire debout les prolétaires, il reste les sans papier, les immigrés. A leur yeux une nouvelle matière pour porter le fer au grand capital satanique. On recycle le combat d’hier, on le remet au goût du jour ! Les Français, de souche ou non, qui refusent cette nouvelle lutte, devenant les bourgeois à défaut d’être les aristocrates ! Pitoyable.

Combien de morts encore pour en finir avec ces idéologies mortifères et destructrice d’identité et de Nation !

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Bruno Sacco 09/12/2009 21:37



Et en plus d'avoir choisi la FRANCE MONSIEUR ELIE ABOUD est un patriote qui aime l'histoire de NOTRE FRANCE.


Le 26 mars 2009, il est présent à un hommage à quatre membres de l’OAS.


IL est de nos frères d'arme !



Gérard Brazon 10/12/2009 10:53



Ce n'est pas ce qu'il
dit ! Lors d'une cérémonie en hommage aux harkis certains du groupe ou il était,
ont rendu hommage à la stèle privé des quatre venant de l'OAS.
La gauche bien sûr s'est saisie de ce fait pour le monter en épingle en réponse à l'attaque contre Frêche pour sa déclaration contre les harkis "sous-hommes"!
En participant à la désinformation cher Bruno, vous faîtes le jeu d'une gauche sectaire!
Prenez la peine d'y réfléchir!
D'une manière générale, j'aimerai aussi que vous n'utilisiez pas les commentaires pour faire l'apologie du
Front National auquel je n'appartiens pas!


Pour être tout à fait clair avec vous, je ne souhaite vraiment pas que l'on associe mon blog à un parti
politique autre que celui de l'UMP auquel j'appartiens!
Pourquoi vous préciser ceci?
Vous l'ignorez sans doute, de simples d'esprits, des bien-pensants, des gauche-caviars se repaissent de vos commentaires pour m'associer de force à des idées qui ne sont pas les miennes! Je me
fiche bien de ces gens mais, à terme, je ne voudrai pas que cela gène mes amis politiques et mes amis tout court qui eux, connaissent bien mes opinions.
Pour conclure, je voudrais vous dire que je fais cependant partie des citoyens qui estiment que le Front National ne devrait pas être exclue du jeu politique alors même que l'extrême gauche
serait, par définition, plus démocratique et présentable. D'ailleurs, quand cette extrême gauche dérape, les médias parlent d'ultra gauche! Quand l'extrême droit dérape, c'est tout de suite le
Front National même si cela ne vient pas de lui (Affaire Carpentras) et en aucun cas, une ultra droite! Cherchez l'erreur!
Une bonne dose de proportionnel serait la solution!
Bien à vous monsieur Sacco!