Poésie: Impuissance?

Publié le 7 Janvier 2009

Nous, les poètes n'avons que les mots!
En espérant qu'ils traversent les âmes à défaut des armes.
Mais nous les poètes nous ne pouvons pas prendre partie pour une cause politique car c'est déjà mettre la main avec le stylo dans l'enfer!
Qui a raison?
Avec quelle règle évaluer le bien et le mauvais d'une cause?
Israèl coupable?
Le Hamas coupabe?
Le Fatah coupable?
Le pèpère et son chienchien coupable?
La mêmère et son Chachat?
les foules dans les magasins coupables?
La foule attendant les soldes?
L'Europe avachis?
L'Amérique amoindris?
Les arabes castrés par les pétrodollars?
La complicité amnésique de tous?
Le froid?
Et moi et moi?
Et toi et vous tous qui me lisaient?

Dieu qu'il serait plus facile de vivre en paix!
Mais l'homme est un loup pour l'homme!
Il n'est pas le fils de Dieu ou alors...
C'est Dieu qui est coupable!
Mais là aussi, ce serait trop facile.
Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

François Mougin 13/01/2009 11:47

Bravo Bruno. Pourquoi n'iriez vous pas , soutenu par Gérard, à la SHALP pour y lire vos très kjoli poemes. Il ne faut pas négliger cette culture et si Gerard a l'oreille de madame le maire il devrait lui recommander de faire des journées de la poesie à Puteaux

Gérard Brazon 13/01/2009 18:05


Mon cher François!
Ce n'est pas faute d'avoir essayé! mon idée "soufflée" à l'oreille de Joëlle était d'afficher des poèmes de Putéoliens aux quatres coins des rues ou sur le pont de Puteaux! Afin que des enfants
voient le nom de leurs pères ou de leurs mères! Un peu comme dans le métro. Cela s'est terminé sur une page dans Puteaux-Info et quelques poèmes sur le pont il y a deux ans! Il faut se rendre à
l'évidence, la poèsie tout le monde s'en moque! Je suis même partant pour organiser un concours des poèmes avec un jury! Cela se terminerait dans les salons d'honneur de la Mairie avec les gagnants
en fonction de la catégorie!
Il y a les idées et les possibilités de les réaliser! Un concours avec 10, 20, 30, combien de personnes?
Bien à vous François 


b.sacco 11/01/2009 12:21

Merci pour vos encouragements monsieur Romuald.
Pourquoi ne pas vous lancer, vous aussi qui semblez aimer la belle poésie ?

romuald 10/01/2009 22:27

C'est beau, c'est fort ...C'est collector...

bruno Sacco 08/01/2009 13:01

Oh merci, mille mercis...
Peut être était-il un peu trop radical (en fait je n'avais pas mal dosé mes calmants mais j'avais pris un excitant qui me maintenait peut être un peu trop éveillé et dans un état -comment dirais-je - second)

C'est un cri de révolte !
J'en ai assez de cette société, du dégoût qu'elle m'inspire parfois et la poésie (un peu grâce a vous Monsieur Brazon) est une planche de salut.
J'aime beaucoup votre vision du monde et de la femme aussi.
Pour ainsi dire je pense beaucoup de choses que vous exprimez a voix haute. Vous êtes un peu le porte parole de cet homme amoindri que je suis devenu suite a une négligence d'un employé de la RATP de la gare de Nanterre Préfecture.
J'ai d'ailleurs écrit un poème sur ce thème:

Tu es là, salarié syndiqué
fier de tes droits de tes "acquis" volés
tu cotise, bien sûr, à la CGT
Mais cela ne te donnes pas le droit de toiser...
C'est une honte, et tout le monde le sait
ma déchéance sera ta mauvaise conscience !
Je me souviens, c'était en mai
sur le quai, des déchets, que d'inconscience !
tu bois ton café et moi je glissais
c'est le drame !
Mon Destin s'accomplissait !

poème d'un homme révolté contre les agents du nettoyage de la RATP qui ne font pas leur travail et qui laissent des tas d'ordures (dont des chewing-gum glissants) au risque de péril de honnêtes voyageurs !
La prochaine fois je vous parlerais des maladie nosocomiales et des horribles choses qu'on peut attraper dans les hôpitaux (et qu'évidemment les administrations et les syndicats collaborateurs de cette déchéance cachent aux honnêtes citoyens !)

Gérard Brazon 08/01/2009 10:21

J'aime beaucoup ce poème. Vraiment.

Bruno Sacco 08/01/2009 00:11

Désolé mais j'ai des insomnies et en plus mon calmant n'est pas bien dosé...
Quand j'ai du mal a dormir, j'allume mon ordinateur et je viens lire vos analyses cher Gérard.
"La perversion de la cité
commence par la
fraude des mots."
est une phrase philosophique qui m'inspire beaucoup.
Voici ce que la remarque de Romuald m'inspire aussi.
Ils sont pervers
cathodiques pratiquants
de leurs zapping
de leurs best-of
de leurs publicités a néon
de quelle société nos femmes enfanteront ?
Ils pervertissent nos mots, nos émotions
et maintenant s'attaquent a notre civilisation..
Les barbares: c'est le choc, laissez nous l'émotion !
Merci pour toute la liberté et l'écoute que vous me donner Monsieur Brazon
Merci mon ami télématique

romuald 07/01/2009 17:44

bah là sur, ça passe au zapping .....bah ouais tout.

Bruno Sacco 07/01/2009 16:22

Merci a vous.
Vous avez un visage franc et honnête et j'aime votre photo qui vous fait ressembler a Jean Moulin. Vous portez en vous la sincérité des bons français dont on ne peut qu'être fier. Vous savez, c'est rare de croiser des gens de votre trempe de nos jours...Et en plus vous êtes humble et magnanime avec les faibles...comme moi, impétrant de la poésie.
J'ai beaucoup lu votre poésie sur les SDF, elle m'a fait réfléchir et maintenant je donne à emmaus un peu de ma pension d'invalidité. J'aime votre regard lucide et plein de bonté sur les rigueur du monde. Avec vous pas de faux sentiments, vous avez le verbe haut et vous dénoncez (toujours avec tact) les - excusez moi du mot - "saloperies" de la vie. Vraiment, monsieur Brazon, je salue votre action politique. En plus d'être un poète vous êtes un homme de conviction, et c'est tellement rare de nos jours. vous au moins vous ne vous cachez pas (pas comme ces petits bloggers putéoliens qui font du culturel et qui citent des philosophes et des maîtres a penser comme ce Méliz qui ne vous aime pas et salie votre réputation sur son blog de gauchiste).
Vraiment, merci a vous de donner la parole a un handicapé de la vie comme moi. Merci mon ami télématique.

ps: est-ce que vous avez des rapports avec la RATP dans le conseil économique et social de Madame Ceccaldi ? Si oui, pourriez vous interférer en ma faveur, parce que j'ai un horrible contentieux avec un des salariés de la gare RER de Nanterre Préfecture (qui dépend de la RATP et non de la SNCF comme on pourrait le croire). mais ça c'est plutôt privé et je n'aime pas étaler mes blessures sur le net, contrairement a d'autres qui jouent les martyrs alors qu'ils marchent, eux, sur leurs deux jambes et parlent a libération tous les deux jours.

Gérard Brazon 07/01/2009 15:19

Tous mes remerciements pour vos compliments. Ils me touchent.
Publier est une idée qui germe! Mais très sincèrement et sans fausse modestie aucune je ne crois pas avoir le talent nécessaire!
Je me débrouilles pour faire passer des sentiments avec les moyens du bord!
Bien à vous

Bruno Sacco 07/01/2009 14:35

merci a Kerfon aussi qui me semble être aussi un bon poète. Faites vous aussi des poèmes en breton ?, il s'agit d'une culture pure et fascinante qui m'intéresse beaucoup. J'aime beaucoup les sentiers de Trevou-tréguirec et le Pardon de Saint Yves...

Merci a Gérard Brazon (puis je vous appeler Gérard aussi ?)
vous me donnez beaucoup de réconfort, parce que dans ma vie ce n'est pas tous les jours rose, si j'ose dire. j'ai d'ailleurs écrit un autre poème sur ma douleur intime. le voici :

Métro d'enfer, je te maudits
un soir d'hiver, crepuscule de ma vie !
je te combats, jusqu'aux Assises
toi qui a fait d'un homme ami,
une loque assise !
Je combattrai et je me relève
cet accident, ma rage aux lèvres !
la poésie est mon amie
et par mes vers, Je te maudits !

Merci de me permettre d'exprimer ici ma rage contre la RATP.
signé: Bruno Sacco, un homme révolté

KERFON 07/01/2009 14:06

Nous n'avons que les mots mais c'est déjà ça...!

KERFON LE CELTE
un homme à fables...

bruno sacco 07/01/2009 13:55

Ah, Merci
vraiment
merci

Bruno Sacco 07/01/2009 13:52

Oh merci Monsieur Brazon,
excusez moi d'insister, mais si j'aime autant votre blog c'est certainement parce que moi aussi j'ai un faible pour l'art en général et la poésie en particulier et que, vraiment, vous incarnez la liberté de l'esprit qui devrait guider tout Homme.
Figurez vous que moi aussi je taquine la muse, si j'ose dire....
Voici quelque un de mes vers :

Ce matin je me lève
et je lis sur tes lèvres
le désir de la vie
et les soupirs de nos nuits.
J'aime tellement le monde a ton côté,
la vie, la Paix, la Vérité !
Tant d'homme aujourd'hui s'entretuent
mais toi, tu es là, le corps nu.
Amour....
La Paix est là, tous les jours...

S'il vous plais, donnez moi votre avis (et si possible des adresses de gens influents pour publier aux éditions de Paris les plus en vue)

b Sacco 07/01/2009 13:40

Merci Monsieur Brazon,
parce que vous avez publié mon mail.
Je ne vous connais pas mais je pense que contrairement a beaucoup de blogger de puteaux, vous devez être un VRAI démocrate.
je ne me lasse pas de lire ces vers si bien inspirés :

"Dieu qu'il serait plus facile de vivre en paix!
Mais l'homme est un loup pour l'homme!
Il n'est pas le fils de Dieu ou alors...
C'est Dieu qui est coupable!
Mais là aussi, ce serait trop facile."

vous êtes un peu le Lafontaine, moraliste lucide et génial, de Puteaux. Vive l'amour de l'art que vous incarnez si bien.

ps: où trouvez vous autant d'inspiration dans ce monde si cruel ? Pourriez vous nous parler aussi de votre création sur votre blog ?

Bruno Sacco 07/01/2009 13:12

C'est un très joli poème. J'aime beaucoup, vous avez comme toujours une vue juste (et cultivée) de notre société. Vraiment, j'aime beaucoup et heureusement que les poètes sont là pour parler du monde, de l'amour et de la Paix.

ps: avez vous déjà contacté un éditeur afin de faire un beau recueil de toutes vos pensées philosophico-poétiques ? Peut-être que la Mairie de Puteaux pourrait vous aider ? Et si on remplaçait les tribunes laissées aux Grébert, Nadine Jeanna et cie pour vous la donner, le monde ne serait-il pas plus beau ?