Ce que refusent de comprendre les dhimmis du Conseil d'Etat

Publié le 28 Août 2016

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Réflexions, suite à un article paru sur Nice Matin du 23/08/2016<br /> <br /> Bonjour Messieurs les journalistes,<br /> <br /> La lecture de votre article concernant le "burkini" est la démonstration incontournable de la lâcheté d'une magistrature, qui sentant le vent du boulet interprète enfin la loi dans un sens citoyen ( reconnaissance de l'arrêté d'interdiction ! )et non plus politique.(ce qu'a fait le Conseil d'Etat par la suite, sans beaucoup de discernement ! )<br /> Il devient désormais urgent, que le bon peuple puisse s'exprimer en réponse à la "bienpensance "d'avocats ou d'oligarques (dont l'esprit communautaire n'est pas exclus de leur démarche pour certains! ) et je ne parle même pas des associations qui, comme le dit si bien Lionel LUCAS, ne représentent qu'elles mêmes !<br /> En constituant un collectif citoyen qui pourrait également remonter au Conseil d'Etat, nous pourrions mettre en accusation ces personnages "bien pensants" pour apologie de la provocation voire du terrorisme !<br /> Cette minorité "pensante" devrait alors affronter un collectif, largement majoritaire et représentatif du peuple auprès des plus hautes courts !<br /> Les juges seraient sans doute moins enclins d'établir un verdict sur le "politiquement correct" , cette caste s'est déjà déshonoré​e​ avec le mur des "cons" !!!
Répondre
J
Ce sont justement ces "causes" qui engraissent ces "responsables politiques", en partie ... et les connaissant, ils ne vont pas cracher dans la soupe.
Répondre